Une application facebook absurde

Je découvre à l’instant une nouvelle absurdité électronique : une application facebook permettant une mise à jour de votre statut après votre mort.

Je constate à votre regard que TF1 a très bien travaillé, et vous a beaucoup trop ravagé le cortex.  Donc je vais vous expliquer ce qui ne  va pas, outre l’évidence.

D’abord économiquement, ce sont tous les  notaires qui devront fermer leurs cabinets. Il est désormais à la portée de n’importe quel clampin disposant d’un ordinateur ainsi que d’une connexion à internet de faire son testament filmé depuis la terrasse de son café favori, en compagnie de la charmante escort girl qu’il vient de rencontrer la veille de ses 95 ans, sans avoir pourtant réalisé que ses enfants pourraient tout aussi bien avoir mérité sa villa estivale de Hyères. Dans le Var.

De plus, ne négligeons pas le risque qu’un missile balistique israélien tombe malencontreusement sur Téhéran, provoquant la troisième guerre mondiale, et éradiquant toute forme de civilisation sur Terre, provoquant au passage un engorgement des communications sur internet, alors que plus aucun technicien réseau ne pourra régler ce problème! Vous imaginez un monde sans internet ? Non !

Alors je sais, moi aussi je résiste à la tentation de laisser une épitaphe électronique – j’avais pourtant une formule truculente: « Je sui mor mé jécri sur mon mur lol » – mais il serait triste que les drosophiles,  une fois passées en haut de la chaine alimentaire de l’écosystème survivant, envoient leurs plus grands archéologues déchiffrer notre langage, pour n’y distinguer que des mots grotesques à l’attention des camarades de la classe de BEP coiffure de la jeune Jennifer. On se souvient encore du scandale de la stèle de l’Euphrate.

Merde à celui qui lira

« Merde à celui qui lira »